Monthly Archives: mars 2013

wrtip : une extension firefox utilisant WordReference

MAJ 02/10/2014 :
FR
: La version actuelle (1.5.0) ne fonctionne plus en raison d’un bug de l’API WordReference. En attendant, la validation de Mozilla, la version suivante (1.6.1) est disponible à cette adresse : https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/wordreference-translate-inpage/versions/?page=1#version-1.6.1
EN : Curent version (1.5.0) doesn’t work (bug in WordReference API). Pending Mozilla’s review, next version (1.6.1) is available here https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/wordreference-translate-inpage/versions/?page=1#version-1.6.1

 

Article original :
Lisant beaucoup d’articles informatiques en anglais, j’ai souvent recours à WordReference pour traduire les mots dont le sens m’échappe. J’avais déjà proposé une solution pour créer un raccourci de recherche mais cela nécessite de renseigner la lettre du moteur de recherche (w dans mon cas), puis de coller le mot dans la barre d’adresse. Niveau rapidité et praticité, on peut faire mieux.

WordReference propose une extension pour Firefox mais elle ouvre un nouvel onglet, ce qui, je trouve, casse le flux de lecture.

J’ai donc créé une petite extension sans prétention pour Firefox 18 et plus : wrtip (WordReference Translate In Page). Elle permet de traduire au sein même de la page courante un mot en utilisant le dictionnaire WordReference. Pour cela il suffit de sélectionner le mot à traduire, puis d’effectuer une des actions suivantes :

  • clic droit –> Traduire avec wrtip
  • clic gauche sur l’icône dans la barre d’extension en bas du navigateur.

Un panel s’ouvrira et proposera les traductions correspondant à la sélection.

wrtip1        wrtip2

Au niveau de la traduction, les limitations sont celles de l’API exposée par WordReference. La principale étant que l’anglais doit se trouver en tant que langue source ou destination. Il est par exemple impossible de traduire directement de l’espagnol vers le français.

Installer wrtip (Wordreference Translate In Page)

Java SE, Java EE, JDK, JRE, OpenJDK quelles différences ?

Java SE

Java SE est une spécification dont l’implémentation la plus connnue est le JDK d’Oracle. Java SE contient les classes et concepts de bases de la plateforme Java. Chaque version du JSE contient :

JavaSE_Software_ArchitectureImage provenant de Wikipedia.

Java EE

Java EE (Enterprise Edition) est une spécification. Elle comprend entre autres :

  • Servlet
  • JSTL,
  • JPA
  • JMX
  • JSF
  • EJB
  • JTA
  • JAX-RS

Les serveurs d’applications (Glassfish, JBoss, Tomcat …) sont les implémentation concrètes de cette spécification.

BalusC de stackowerflow :

Your Glassfish server is the concrete Java EE implementation. Note that OpenJDK is
a concrete Java SE implementation. Also note that whenever you download Java EE
from Oracle site, basically all you get is Glassfish along with a bunch of
documents and examples.

Lire la suite »

JPA et @Transactional readonly (spring)

Petite subtilité avec l’attribut readonly de l’annotation @Transactional de Spring lors de l’utilisation de JPA.

@Transactional(readOnly = true)
    public void save(T bo) {
        entityManager.persist(bo);
    }

Lorsque vous utilisez JPA, deux possibilités lors de l’exécution de ce code :

  1. L’insertion en base s’effectue malgré le flag readonly
  2. Rien ne se produit (même pas une exception)

Le premier cas se produit lorsque la clé technique de l’entité à persister est générée automatiquement. Le deuxième cas intervient quand la clé technique de l’entité à persister est assignée par l’application.

Pour les explications vous pouvez consulter le lien suivant : http://www.ibm.com/developerworks/java/library/j-ts1/index.html#N101B1